Skip to main content

willem@physee.eu

Article Category

Article available in the folowing languages:

Transformer le verre d’une coquille inerte en une peau vivante

Un projet financé par l’UE propose une solution innovante qui transforme les bâtiments en écosystèmes intelligents, durables et sains.

Changement climatique et Environnement
Énergie

En raison de son attrait esthétique et de sa polyvalence, l’utilisation du verre ne cesse de gagner en popularité dans le secteur du bâtiment. Cela représente un défi majeur pour l’UE par rapport à ses objectifs, à savoir augmenter le nombre de bâtiments à consommation énergétique quasi nulle et atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. Le verre est en effet un matériau très peu performant sur le plan énergétique, car il laisse pénétrer ou s’échapper énormément de chaleur, ce qui entraîne des pertes d’énergie et un piètre confort intérieur. Dans le cadre du projet GlasSkin financé par l’UE, PHYSEE – une société de recherche et développement – a entrepris de répondre à ces préoccupations avec SmartSkin, sa solution de fenêtre intelligente. «Le projet a été conçu pour concrétiser notre ambition de faire passer le verre du statut de coquille inerte à celui de peau vivante en incorporant notre revêtement breveté, notre technologie solaire et nos capteurs dans des vitrages isolants 100 % transparents», explique Willem Kesteloo, coordinateur du projet. Grâce à cette solution, les fenêtres deviennent une source d’énergie et non plus un puits d’énergie, offrant un rapide retour sur investissement plutôt qu’un coût élevé.

SmartSkin sous la loupe

«Nous avons constaté que le marché actuel souhaite deux choses. Premièrement, un environnement de travail et de vie le plus sain, le plus confortable, le plus productif et le plus intelligent possible», souligne Willem Kesteloo. Deuxièmement, un bâtiment à énergie neutre ou positive. Actuellement, il est toutefois difficile de concilier ces deux besoins. En effet, offrir plus de confort implique généralement une plus grande consommation d’énergie. La solution SmartSkin s’adapte à l’environnement interne et externe, en optimisant la lumière naturelle, la chaleur ou le froid et l’air pour obtenir le confort intérieur souhaité. Elle peut entraîner une réduction de la consommation d’énergie d’un bâtiment allant jusqu’à 30 % sans sacrifier en le design ou le confort. «Grâce à nos derniers algorithmes d’apprentissage automatique, nous pouvons réellement offrir le mariage parfait entre un environnement sain et un bâtiment à énergie positive», ajoute Willem Kesteloo.

Une percée dans l’industrie du verre

Dans le cas de GlasSkin, PHYSEE a poursuivi le développement de sa technologie pour la hisser à un niveau où ses performances dépassent largement les coûts engagés pour les parties prenantes, de sorte qu’elle est finalement prête pour une mise à l’échelle internationale. Les fenêtres SmartSkin ont été installées avec succès dans plusieurs projets pilotes à travers les Pays-Bas et ont obtenu la certification EN 1279 du partenaire fabricant de verre NSG Pilkington. «Malgré les retards occasionnés par la pandémie de COVID-19, nous avons également réussi à conclure des partenariats officiels SmartSkin avec deux des quatre plus grands fabricants mondiaux de verre et nous comptons de nombreux projets qui souhaitent mettre en œuvre cette technologie», confirme Willem Kesteloo. En ce qui concerne l’avenir, la feuille de route des produits de PHYSEE se concentrera sur l’amélioration de leurs technologies IdO et solaires actuelles intégrées dans les fenêtres ainsi que les autres applications de façade dans les bâtiments, comme les stores, la ventilation naturelle et l’éclairage artificiel. Cette offre de produits améliorée est appelée SENSE et SmartSkin en est un élément essentiel. Willem Kesteloo conclut: «Nous souhaitons également postuler au projet pilote du Conseil européen de l’innovation afin de poursuivre sur notre élan, car notre sentiment d’urgence nous motive énormément. Si nous voulons vraiment que le parc immobilier européen atteigne les niveaux d’efficacité énergétique requis, il reste énormément de travail à accomplir, et nous voulons y prendre part.»

Mots‑clés

GlasSkin, verre, bâtiments, SmartSkin, PHYSEE, pilote, fenêtre intelligente

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application