Skip to main content

Enabling Technologies and Drug Discovery: Continuous Flow Processes to Discover Novel Antiviral Inhibitors

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle technologie accélère la découverte de médicaments

En appliquant la chimie en flux continu, des chercheurs ont identifié des composés thérapeutiques possibles pour traiter l’hépatite B et ont contribué à faire progresser le domaine de la découverte de médicaments.

Santé

L’hépatite B chronique est une infection grave du foie causée par le virus de l’hépatite B (VHB). Malgré la disponibilité d’un vaccin depuis 1982, l’infection par le VHB demeure un grave problème de santé mondiale, avec plus de 250 millions de porteurs dans le monde. «L’infection chronique par le VHB est, dans la plupart des cas, asymptomatique», note le coordinateur du projet VIRO-FLOW, Miquel A. Pericàs, de l’Institut de recherche chimique de Catalogne en Espagne. «Une inflammation hépatique soutenue et l’activation des processus fibrotiques peuvent toutefois conduire à une fibrose du foie, à une cirrhose et finalement à un carcinome hépatocellulaire.» Ce grave risque pour la santé a motivé la recherche de traitements innovants capables d’éradiquer complètement le virus des cellules hépatiques infectées.

Identifier de nouveaux composés

L’un des centres d’intérêt dans ce domaine est celui des composés appelés modulateurs d’assemblage de capside (CAM). Ceux-ci ont été identifiés comme des agents antiviraux prometteurs, capables de cibler l’infection par le VHB. Le projet VIRO-FLOW, qui a été entrepris avec le soutien du programme Actions Marie Skłodowska-Curie, visait à exploiter ce domaine de travail. Il entendait développer des techniques rapides et efficaces pour identifier des agents antiviraux prometteurs et synthétiser de nouvelles classes de CAM. L’objectif à long terme est que cela puisse conduire à la découverte et à la fabrication de médicaments plus efficaces pour lutter contre l’hépatite et éventuellement d’autres maladies. Pour y parvenir, des tests biochimiques ont été optimisés et développés afin d’identifier les petites molécules prometteuses comme inhibiteurs du VHB. Le projet a également combiné ces tests biochimiques avec la chimie en flux continu pour synthétiser de manière sûre et efficace de nouveaux inhibiteurs potentiels du VHB. Les principaux avantages de la technologie à flux continu par rapport au traitement par lots sont la rentabilité et la rapidité des réactions. Une nouvelle plateforme microfluidique automatisée pour le criblage et la caractérisation des CAM possibles a été établie, et une bibliothèque de composés prometteurs a été développée. La réussite du projet a donné lieu à deux brevets, tandis que d’autres résultats pionniers ont été publiés dans des articles évalués par des pairs. Dans le même temps, le projet a permis de dispenser une formation de pointe à trois doctorants dans ce domaine. «L’un des principaux objectifs était de former la prochaine génération de chercheurs afin de bien les préparer», explique Miquel A. Pericàs. «Nous voulions leur fournir les compétences scientifiques, techniques et entrepreneuriales nécessaires pour mener des carrières fructueuses dans ce domaine émergent de la découverte de médicaments. Les chercheurs de demain auront besoin d’un développement technologique et de connaissances multidisciplinaires.»

Répondre aux besoins de la société

Cette nouvelle génération de chercheurs sera essentielle pour que l’Europe soit équipée pour répondre à certaines préoccupations sociétales urgentes. «Nous sommes confrontés au problème du vieillissement de la société», déclare Miquel A. Pericàs. «Il est nécessaire de mettre au point de nouveaux traitements pour traiter diverses maladies à forte prévalence, comme l’hépatite B.» Du côté de la recherche, les découvertes scientifiques réalisées grâce à VIRO-FLOW pourraient ouvrir la voie à la production plus efficace de nouveaux composés antiviraux à l’avenir. «Nous espérons que les composés actifs que nous avons découverts deviendront de nouveaux médicaments curatifs contre le VHB», déclare Miquel A. Pericàs. «Nous envisageons que les technologies utilisées au cours de ce projet soient non seulement utiles à la recherche universitaire, mais aussi à l’industrie. L’objectif est de parvenir à un processus de découverte de médicaments plus efficace et plus productif.»

Mots‑clés

VIRO-FLOW, hépatite, foie, virus, santé, thérapeutique, antiviraux, médicaments, VHB

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Santé

21 Decembre 2018