Skip to main content

ANTI-SUPERBUGS Precommercial procurement

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des solutions TIC pour détecter les bactéries multirésistantes

Les micro-organismes résistants aux antimicrobiens font peser une menace considérable sur la santé. Recourir à des solutions TIC pour la surveillance active permettrait de suivre en temps réel leur propagation.

Santé

Les micro-organismes multirésistants représentent une source importante d’infections nosocomiales, qui augmentent les frais de santé des patients ainsi que les coûts associés. Malgré une consommation accrue d’antibiotiques, ils sont très difficiles à éradiquer. De nouvelles formules doivent donc être élaborées. Selon l’OMS, plus de 250 agents antimicrobiens sont en phase initiale de test, et malheureusement, de nombreux candidats échoueront lors des phases suivantes. S’ agissant des antibiotiques, seule une fraction des nouvelles molécules passeront la phase de développement préclinique et seront commercialisées.

Encourager l’industrie à développer des solutions TIC

Afin de soutenir cette lutte difficile contre la résistance antimicrobienne, il faut gagner du temps jusqu’à ce que de nouveaux traitements soient disponibles. Le projet ANTI-SUPERBUGS PCP, financé par l’UE, apporte son aide et propose de développer des solutions TIC destinées à renforcer la surveillance et la prévention. «Notre mission consistait à lancer une procédure de passation de marché avant commercialisation (PMAC) afin d’encourager le développement industriel de solutions TIC intelligentes pour la détection de bactéries multirésistantes», explique Rossana Alessandrello, coordinatrice du projet. Ces solutions TIC doivent fournir un suivi en temps réel à l’utilisateur final et, en même temps, partager ces informations avec les systèmes de dossiers médicaux électroniques tout en reliant l’infection au lieu de la détection. Le consortium européen consistait en un groupe d’acheteurs composé de prestataires de soins de santé et d’autorités locales de surveillance des infections, soutenus par des experts en solutions TIC pour la détection de bactéries multirésistantes, la passation de marché avant commercialisation et l’évaluation des innovations en matière de santé. Ils entendaient relever les défis liés à la collecte d’échantillons, au délai de traitement et à l’aspect non invasif de la détection. Leur principal objectif était de soutenir et financer les activités de recherche et de développement afin de proposer des solutions et des services TIC avancés dans le secteur des soins de santé. Le consortium a formé un réseau paneuropéen d’acheteurs et a servi de pôle pour l’apprentissage, le partage et le transfert de connaissances et de technologies dans différents domaines.

Soumission des appels d’ offres pour l’achat de solutions TIC

Un appel d’offres a été lancé pour le développement et le test de dispositifs et de services TIC au stade de prototypes, capables de détecter de manière non invasive la présence de bactéries multirésistantes dans les environnements hospitaliers comme Clostridium difficile, MRSA et Klebsiella pneumoniae. AQuAS, l’Agence de qualité et d’évaluation sanitaires de Catalogne a été désignée comme l’acheteur principal pour coordonner et mener l’achat conjoint et pour signer les contrats spécifiques pour toutes les phases au nom du groupe d’acheteurs. Les contractants ont fait l’objet d’un processus de sélection comportant plusieurs phases afin de fournir leurs solutions pré-commerciales répondant aux besoins non satisfaits communs des acheteurs. L’appel a permis à des opérateurs économiques intéressés de créer des consortiums pour proposer des offres pertinentes et concurrentielles. La phase 1 impliquait la conception d’une solution TIC, et la phase 2 la création de prototypes. Au cours de la phase 3, les contractants ont dû préparer une proposition de preuve de concept clinique avant commercialisation, autorisée par les comités éthiques compétents, afin de tester leurs solutions technologiques. Toutes les soumissions d’offres ont été évaluées par un panel d’experts selon les critères avancés dans l’invitation initiale. Le budget total des achats conjoints a été réparti selon la phase de l’appel, tandis que les acheteurs ont co-investi 30 % du financement. Lors de la phase 3, les contractants de Sense4Care et Bugwatcher ont testé la capacité de leurs prototypes à différentes installations du consortium et sont parvenus à améliorer la maturité de leurs technologies. Les solutions ANTI-SUPERBUGS PCP devraient renforcer les processus liés à la qualité des soins dans les hôpitaux et réduire le coût et les incidences opérationnelles résultant des infections multirésistantes. En ce qui concerne l’avenir, Rossana Alessandrello conclut: «Les résultats du projet et les connaissances générées nous permettent de transformer les systèmes actuels de surveillance et de contrôle des infections et d’optimiser le recours aux antimicrobiens».

Mots‑clés

ANTI-SUPERBUGS PCP, TIC, bactérie multirésistante, antimicrobien, achat public, appel d’offres, APAC, micro-organismes multirésistants, achat public avant commercialisation, Clostridium difficile, MRSA, Klebsiella pneumoniae

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application