Skip to main content

Multi-modal Optimisation for Road-space in Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

Faire un meilleur usage de l’espace des rues en milieu urbain

Les corridors routiers sont soumis à une forte pression en raison de l’augmentation de la population et des taux de mobilité. Un projet financé par l’UE a mis au point un concept de planification innovant pour contribuer à réduire cette pression.

Transports et Mobilité

Les villes sont confrontées à divers défis liés à la mobilité, allant des émissions de gaz à effet de serre, de la mauvaise qualité de l’air, du bruit et des embouteillages à la vitalité économique des rues commerciales, la sécurité routière et la santé publique. Tous ces problèmes sont vécus, à divers degrés, dans tous les réseaux de rues urbaines, dans lesquels l’espace est généralement limité et âprement disputé. Il existe également un large éventail de groupes d’utilisateurs de la rue dont les demandes peuvent entrer en conflit. «Les rues urbaines plus anciennes ont souvent été réaménagées au milieu du 20e siècle pour accueillir autant de trafic automobile que possible, avec des impacts négatifs sur la marche et le vélo, les services de transport public et la qualité générale de l’environnement de la rue», explique Peter Jones, coordinateur du projet MORE, financé par l’UE. Les priorités politiques ont changé depuis, et l’accent est désormais mis sur la promotion de la mobilité durable, les activités de rue et la création d’espaces. Pour autant, les grands exercices de réaménagement des rues sont souvent contestés, les groupes de parties prenantes ayant des opinions divergentes, et les villes peuvent être limitées dans les changements qu’elles sont en mesure d’apporter en raison de facteurs administratifs ou réglementaires. «Dans ce contexte, le projet MORE a développé un processus complet de réaménagement des rues simple à appliquer, avec des outils de conception de soutien. Il a été mis en œuvre sur des sections de rues difficiles dans cinq nœuds urbains du réseau transeuropéen de transport: Budapest, Constanta, Lisbonne, Londres et Malmö», confirme Peter Jones.

Repenser les environnements complexes des rues

Le projet a développé et validé un processus de réaménagement des rues en huit étapes. Pour soutenir ce processus, MORE a développé ou amélioré plusieurs ensembles d’outils. «L’outil de génération d’options est une bibliothèque numérique et consultable décrivant 210 éléments de conception susceptibles d’être introduits dans la rue pour répondre aux besoins particuliers des utilisateurs et contribuer à la réalisation des résultats souhaités», souligne Peter Jones. L’outil d’engagement des parties prenantes a été développé pour permettre la cocréation d’options de conception, en utilisant à la fois des outils basés sur le web — LineMap et Traffweb — et des outils de planification traditionnels. Par ailleurs, MORE a perfectionné le paquet logiciel de microsimulation Vissim, entre autres, pour mieux simuler les activités en bordure du trottoir, pour ajouter la capacité de simuler des activités sur les trottoirs (par exemple, s’asseoir, faire la queue et discuter), ainsi que des mesures améliorées de la performance (par exemple, les taux d’occupation de la bordure du trottoir). «Nous avons également développé un nouvel outil d’estimation des options de conception permettant aux villes d’évaluer rigoureusement les réaménagements de rues générés, sur la base de l’un des trois ensembles de critères suivants: conformité aux objectifs politiques, analyse coûts-bénéfices formelle ou analyse multicritères complète», ajoute Peter Jones. D’autres résultats peuvent être consultés sur le site web de MORE.

Poser les bases de meilleures rues pour de meilleures villes

«Le processus de réaménagement des rues proposé par MORE est opérationnel, et les outils qui ont été développés et améliorés ont une valeur pratique», souligne Peter Jones. Les villes MORE prévoient d’adopter certains aspects du processus de réaménagement des rues et des outils de soutien dans leurs futurs projets. «Nos partenaires commerciaux ont également incorporé les développements de l’outil MORE dans leurs produits, tandis que nos partenaires du groupe des usagers de la rue et POLIS — un réseau de villes et de régions européennes qui coopèrent pour des solutions de transport innovantes — prennent en compte les résultats de MORE dans leurs orientations et leur plaidoyer futurs», rapporte Peter Jones. En ce qui concerne les prochaines étapes, Peter Jones conclut: «Les concepts et les résultats de MORE ont été bien accueillis. Un domaine nécessitant une analyse et une investigation plus approfondies est l’allocation optimale du trottoir dans les rues urbaines très fréquentées, en tirant parti des nouvelles capacités de réservation numérique. L’University College London travaille sur ce sujet.»

Mots‑clés

MORE, rue urbaine, processus de réaménagement des rues, activités de rue, mobilité durable, création d’espaces

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application