Skip to main content

EVidenced based management of hearing impairments: Public health pΟlicy making based on fusing big data analytics and simulaTION.

Article Category

Article available in the folowing languages:

L’analyse des données des patients oriente les politiques sur la perte auditive pour les appareils auditifs du futur

La perte auditive augmente le risque de déclin cognitif, de maladie mentale et de dépression, entraînant ainsi l’isolement social. Des chercheurs européens ont rassemblé des mégadonnées issues d’utilisateurs d’appareils auditifs pour élaborer les futures politiques et interventions relatives à la santé auditive publique.

Santé

Aujourd’hui, la principale intervention contre la perte auditive est la pose d’appareils auditifs. Pourtant, malgré des preuves croissantes indiquant que les appareils auditifs fournissent des bienfaits pour la santé, le traitement est souvent considéré comme étant coûteux. Par conséquent, il est nécessaire d’accroître l’intégration de preuves scientifiques à l’élaboration de politiques à cet égard.

Une plateforme d’analyse des données pour l’élaboration de politiques

Le projet EVOTION, financé par l’UE, a mis au point une plateforme pour analyser les données des patients et les transformer en preuves pour les futures politiques de santé publique relatives à l’audition. Le projet a été conçu pour réunir des organisations, des experts et des autorités liés aux politiques de santé publique de manière intégrée, afin de permettre la formation de politiques ciblées. «Notre objectif consistait à fournir des preuves pour l’élaboration de politiques de santé relatives à la gestion globale de la perte auditive, englobant la prévention, le diagnostic précoce, le traitement et la rééducation», explique Niels Pontoppidan, coordinateur du projet. Les outils incorporés dans la plateforme EVOTION recueillent des données issues des appareils auditifs et des biocapteurs portables du projet par le biais de l’application. Cette plateforme est capable de transformer les données de ces dispositifs auditifs (utilisation et bruit), de dossiers médicaux, notamment les informations concernant les médicaments, les données sociétales, ainsi que des informations sur l’environnement, le comportement et le mode de vie quotidien. Les outils utilisent également des données actuelles et rétrospectives des patients issues de répertoires cliniques, ainsi que des données dynamiques de 1 000 citoyens malentendants suivis en Grèce et au Royaume-Uni. Les participants peuvent prendre en charge eux-mêmes leur solution auditive et effectuer des tests auditifs et un entraînement auditif. «Le fait d’avoir tous ces éléments dans le projet depuis le tout début a garanti que les participants se sentent utiles et que la conception de la plateforme puisse répondre aux besoins des citoyens», souligne M. Pontoppidan.

De nouvelles informations sur l’utilisation des appareils auditifs

Les données des patients analysées dans la plateforme EVOTION ont généré des résultats intéressants, comme l’utilisation accrue d’appareils auditifs le soir dans des environnements bruyants. En outre, les outils de simulation de bruit ont indiqué que les transports en commun pouvaient provoquer des problèmes auditifs et qu’ils devraient probablement être encadrés, comme les environnements de travail et de loisir. Les bruits forts, tels que ceux associés à la vitesse, semblent également affecter le système cardiovasculaire qui répond directement en augmentant les pulsations en quelques minutes. Collectivement, ces résultats ont abouti au premier organisme chargé des appareils auditifs en Grèce, financé par des fonds publics.

Impact du projet EVOTION et perspectives

Dans un avenir proche, la prévalence de la perte auditive devrait augmenter en raison de l’exposition élevée au bruit et la hausse du vieillissement de la population. La plateforme EVOTION, en recueillant de manière transparente des mégadonnées, est parvenue à démontrer que la combinaison d’informations sociétales, cliniques et quotidiennes permet l’établissement de nouvelles politiques de santé publique. En utilisant ces données, les responsables politiques peuvent effectuer des analyses sur la rentabilité et l’efficacité, afin d’améliorer les soins des patients. Du point de vue des patients, la capacité à gérer eux-mêmes les paramètres de leurs appareils auditifs leur apporte des options de personnalisation dont ils ont grand besoin. En outre, les données du projet EVOTION peuvent être exploitées par les professionnels de la santé auditive, afin de caractériser les besoins des patients et d’optimiser les traitements de la perte auditive. Selon M. Pontoppidan, parmi leurs plans immédiats se trouve «l’établissement d’une organisation à but non lucratif qui peut stocker et analyser de grandes quantités de données de santé à l’aide des outils et des services développés dans le cadre du projet EVOTION». Un financement supplémentaire permettra d’étendre l’application de la plateforme EVOTION à d’autres secteurs de la santé, où la collecte de données des patients par le biais de dispositifs portables peut aider à façonner les futures politiques.

Mots‑clés

EVOTION, perte auditive, plateforme, mégadonnées, appareil auditif, politiques de santé

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application