Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une pompe d’irrigation exploite l’énergie gratuite pour une agriculture durable

Les agriculteurs européens tentent de réduire leur consommation d’eau grâce à des technologies d’irrigation plus économes en eau, tout en optimisant les coûts énergétiques du pompage afin de garantir une durabilité environnementale et économique à long terme.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles

L’irrigation demande de l’énergie, car elle emploie des pompes électriques ou alimentées par des combustibles fossiles pour extraire l’eau des rivières et des canaux, qui est ensuite distribuée aux cultures. Ce processus implique une consommation d’énergie et des dépenses en capital considérables de la part des agriculteurs et de leurs communautés. Le projet HyPump, financé par l’UE, s’est attaqué à ce problème en créant une pompe d’irrigation innovante et en la testant sur deux sites de démonstration en Espagne. «Le dispositif transforme l’énergie disponible gratuitement de l’écoulement des canaux d’irrigation existants pour fournir de l’eau directement aux parcelles agricoles sans recourir au combustible fossile ou à l’électricité pour le faire fonctionner», déclare Lennart Budelmann, directeur général de la PME néerlandaise aQysta.

Propre et efficace

HyPump est un nouveau type de pompe alimentée par l’eau, conçue spécifiquement pour les canaux d’irrigation, afin de distribuer de l’eau pressurisée à des systèmes par aspersion ou de goutte-à-goutte à un coût d’exploitation nul. Une roue à aubes modernisée utilise l’énergie hydraulique générée par l’écoulement d’eau d’un canal d’irrigation afin de faire fonctionner une pompe qui extrait l’eau du canal. Cette eau est directement fournie à un système d’irrigation par aspersion ou goutte-à-goutte, ou collectée dans un réservoir surélevé, qui apporte suffisamment de pression pour que l’eau irrigue les champs via une irrigation par gravité, que ce soit par aspersion ou goutte-à-goutte. Ce système, qui peut être directement surveillé et contrôlé depuis un smartphone, peut pomper en une journée jusqu’à 800 000 litres d’eau sans recourir à du combustible ni à l’électricité. En outre, une seule pompe est capable d’entretenir environ 20 hectares de terres et est conçue pour durer 25 années. La pompe HyPump est une forme respectueuse des poissons et non polluante d’énergie hydraulique renouvelable qui peut s’adapter au site afin de fonctionner dans toutes les sections d’un canal. Cela comprend le flux horizontal des canaux, mais également les seuils dissipateurs d’énergie utilisés pour transférer l’eau vers un niveau inférieur, afin de dissiper son énergie (vitesse) lorsqu’elle circule.

Un chef de file mondial en matière d’agriculture durable

Pour parvenir à une solution adaptable sur le plan commercial, aQysta a également développé les modèles hydrauliques sous-jacents nécessaires pour intégrer facilement le système HyPump dans des infrastructures existantes, ce qui n’exige aucun espace supplémentaire. Dans le même temps, le projet a résolu les problématiques sous-jacentes en matière d’organisation et de chaîne d’approvisionnement en rapport avec l’adaptation commerciale de la technologie. HyPump propose un nouveau type de pompe d’irrigation aux agriculteurs d’Espagne et d’autres pays du sud de l’Europe, ainsi que d’Asie et d’Amérique latine. Ce système permettra également de faire des économies significatives sur les coûts par rapport aux technologies alternatives commercialisées actuellement. Plus précisément, cette pompe devrait permettre d’obtenir 50 % d’économies sur les coûts généraux de modernisation des infrastructures et du fonctionnement d’un système d’irrigation par rapport aux solutions concurrentes fonctionnant au combustible ou à l’électricité, et jusqu’à 37 % d’économies par rapport aux pompes solaires.

Mots‑clés

HyPump, irrigation, eau, pompe, canal, énergie, énergie hydraulique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application