Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une application et des capteurs intelligents permettent aux patients de mieux gérer leur santé mentale

Les systèmes de santé personnels apportent une assistance aux patients souffrant de maladies chroniques comme la dépression, mais ils sont principalement dédiés aux symptômes physiques. Lorsqu’il s’agit d’identifier, de prévenir et de traiter, des solutions holistiques sont nécessaires.

Santé

La recherche a démontré un lien fort entre la dépression et les maladies chroniques. Pour que le traitement de la dépression progresse et donne des résultats, il faut pouvoir détecter et traiter en amont les symptômes dépressifs, ainsi que les facteurs liés au mode de vie comme l’alimentation, l’activité physique et le sommeil. «Faire prendre conscience aux patients de leurs problèmes physiques et mentaux et leur permettre de contrôler leur santé mentale améliorera considérablement leur qualité de vie», explique Enzo Pasquale Scilingo, coordinateur du projet NEVERMIND, financé par l’UE. «Ce qui manque souvent dans le traitement des maladies somatiques graves, c’est la prévention et le diagnostic précoce de la dépression, au moment où apparaissent les symptômes.»

Suivi du mode de vie et analyse des données

Les partenaires du projet ont conçu, élaboré et mis en place un système TIC qui collecte des données sur la santé mentale et physique des utilisateurs via une application pour smartphone et des capteurs intelligents. Un algorithme d’apprentissage automatique analyse les données physiologiques, les mouvements corporels, la parole et la récurrence des interactions sociales pour prédire la gravité et l’apparition des symptômes. Le système utilise ensuite ces données pour proposer un programme sur mesure qui comprend des outils d’activité et de style de vie pour aider les utilisateurs à traiter leur dépression et à mener une vie plus saine. Il propose différentes interventions contre les symptômes, notamment des exercices de pleine conscience, une thérapie cognitivo-comportementale et des conseils comportementaux pour améliorer le mode de vie. Cette solution personnalisée tout-en-un peut accompagner le traitement primaire de la maladie.

Placer les patients au centre de leur santé mentale

La plateforme basée sur les TIC est l’une des rares interventions de cybersanté disponibles qui se soit avérée efficace pour réduire les symptômes de la dépression chez les patients atteints de maladies somatiques graves. Elle devrait à terme réduire le fardeau excessif qui pèse sur les systèmes de santé, sur les patients eux-mêmes et sur leurs soignants. Les patients auront également moins besoin d’avoir recours à leurs soignants. Au cours de la pandémie de COVID-19, la peur a empêché de nombreux patients d’accéder aux soins de santé mentale. En utilisant un système de cybersanté mentale basé sur l’autogestion des symptômes, de nombreux patients, dont les symptômes de dépression vont de légers à modérés, peuvent désormais se passer de toute consultation d’un professionnel de la santé mentale. Les partenaires de NEVERMIND ont évalué l’efficacité du système à réduire les symptômes de la dépression par rapport au traitement ou aux soins traditionnels. Au total, 339 patients souffrant d’insuffisance rénale, de cancer du sein et d’amputation d’un membre ont été suivis. Parmi ceux-ci, 168 ont été assignés au hasard pour utiliser le système NEVERMIND tandis que les autres suivaient les soins conventionnels. Les résultats ont démontré que le système réduisait considérablement les symptômes dépressifs en comparaison avec le groupe témoin. «Le système NEVERMIND favorisera une nouvelle façon de penser et de communiquer parmi les psychiatres et les médecins», conclut Enzo Pasquale Scilingo. «Il permettra également aux médecins et aux patients de mieux coopérer pour tout ce qui concerne le mode de vie, notamment les restrictions alimentaires, l’équilibre en liquide, l’activité quotidienne, les traitements pharmacologiques supplémentaires et la planification des visites à l’hôpital pour le suivi et le traitement.» À terme, le projet permettra d’économiser des ressources pour les services cliniques et les systèmes de santé en général et fournira un dépistage psychologique, un soutien et une intervention précoce aux patients présentant un risque plus élevé de développer une dépression.

Mots‑clés

NEVERMIND, patient, dépression, santé mentale, traitement, mode de vie, santé, maladie chronique, capteurs intelligents, santé en ligne

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application