Skip to main content

Article Category

Results Pack

Article available in the folowing languages:

La santé des sols: Récolter les fruits de sols sains, pour l’alimentation, les gens, la nature et le climat

Le sol constitue le fondement de notre vie. Les services fonciers sont essentiels, pour ne citer que quelques exemples, à la fourniture de nourriture par le biais de l’agriculture, d’énergie et de matières premières, à la séquestration du carbone, à la purification de l’eau, à la régulation des nutriments ou encore à la préservation de la biodiversité et à la lutte contre les nuisibles. Ce Results Pack CORDIS met en lumière les projets à l’œuvre dans le domaine de la pédologie qui se sont achevés récemment ou sont sur le point de pendre fin; il présente également deux nouveaux projets qui promettent d’apporter de précieuses contributions dans les années à venir.

Changement climatique et Environnement
Société
Alimentation et Ressources naturelles

La vie sur Terre dépend d’un sol sain. 95 % de la production alimentaire mondiale est tributaire du sol. Le sol abrite un quart des espèces terrestres et joue un rôle crucial dans le cycle des nutriments ainsi que dans le stockage du carbone et la filtration de l’eau, ce qui contribue à l’atténuation des effets du changement climatique et à la prévention des inondations et des sécheresses. Cependant, malgré le rôle fondamental qu’ils jouent pour assurer le fonctionnement des écosystèmes de notre planète, les sols se dégradent en Europe (et dans le reste du monde), et ce phénomène commence à avoir de profondes répercussions sur la sécurité et la sûreté alimentaires, l’intégrité des écosystèmes et les services qu’ils fournissent à l’humanité. Il est nécessaire d’agir de toute urgence, notamment à cause du fait que la (ré)génération des sols et la restauration de leur santé prendra beaucoup de temps.

Politique de l’UE dans le domaine des sols

Une série d’initiatives politiques de l’UE actuelles et à venir mettent l’accent sur la préservation des sols. Des sols sains sont essentiels pour atteindre les objectifs ambitieux du pacte vert pour l’Europe et les objectifs fixés par ses stratégies, en particulier la stratégie de la ferme à la table et la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030. La Commission européenne s’est également engagée à mettre à jour la stratégie thématique en faveur de la protection des sols en 2021 et à fixer un cadre d’action commun de l’UE visant à préserver, protéger et restaurer les sols.

Consentir des efforts réels en matière de protection des sols par le biais d’une recherche innovante financée par l’UE

Les connaissances et les outils développés grâce à la recherche et l’innovation contribueront à préserver la santé des sols. Des recherches récentes ont notamment mis en évidence la fonction des sols en tant que puits de carbone et d’azote, ce qui conforte le rôle de l’agriculture et de la sylviculture dans l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre ainsi que dans la lutte contre la désertification et la dégradation des sols. Dans le cadre d’Horizon 2020, plusieurs sujets visent spécifiquement à soutenir les efforts de recherche sur la santé des sols. Ces efforts seront déployés dans le cadre du nouveau programme Horizon Europe de l’UE. Horizon Europe comportera également de nouvelles «missions de l’UE», conçues pour relever les grands défis sociétaux auxquels notre monde est confronté. Cinq missions spécifiques ont été proposées, l’une mettant l’accent sur la santé des sols et l’alimentation: «Caring for soil is caring for life». Si elle est adoptée avec succès, cette mission cherchera à élaborer des solutions réelles et tangibles pour restaurer la santé et les fonctions des sols, ainsi que susciter une prise de conscience générale de la société quant à l’importance des sols.

Découvrez les projets qui font une véritable différence

Les 12 projets présentés dans ce Results Pack mettent en exergue les synergies entre les travaux accomplis et la manière dont leurs résultats peuvent être développés plus avant dans le cadre d’Horizon Europe et de la mission proposée par l’UE dans le domaine de la santé des sols et de l’alimentation. En particulier, le projet LANDMARK a élaboré un cadre de gestion des sols à l’appui d’une production alimentaire européenne durable et a formulé de nombreuses recommandations à l’intention des décideurs politiques. Le projet CIRCASA a travaillé au développement de synergies internationales en matière de recherche et d’échange de connaissances dans le domaine de la séquestration du carbone dans les sols agricoles, dans l’UE comme à l’échelle mondiale. Le projet BEST4SOIL, qui a les agriculteurs et l’agriculture à l’esprit, s’est efforcé de permettre aux agriculteurs d’accéder facilement, dans leur propre langue, à des informations pratiques sur la manière d’améliorer la santé des sols. NUTRIMAN a mis au point une plateforme en ligne qui aide les agriculteurs à se conformer à la nouvelle réglementation européenne sur l’utilisation d’engrais non durables au-delà de 2022, en les informant des technologies et solutions à venir qui peuvent faciliter leur adoption d’engrais biologiques plus durables. Des chercheurs en début de carrière financés dans le cadre du programme Actions Marie Skłodowska-Curie ont également joué un rôle actif dans la recherche sur la santé des sols. Le projet AGG-REST-WEB a apporté de nouvelles connaissances sur la relation entre la biodiversité et le fonctionnement du sol, en démontrant l’influence des réseaux trophiques du sol sur les propriétés physiques du sol qui, à leur tour, déterminent l’accès à la nourriture. Le projet IDESoWa a entrepris d’étudier la façon dont le drainage accru des sols, dû aux installations de drainage souterrain, modifie la composition minérale des sols et, partant, affecte le cycle de la matière organique et des nutriments. Enfin, axé sur la recherche exploratoire, le projet DormantMicrobes du Conseil européen de la recherche (CER) s’est intéressé à la manière dont les micro-organismes du sol sont capables de produire de l’énergie, de fortifier leurs cellules pour se protéger et d’utiliser des impulsions brèves et limitées d’eau, afin de survivre dans différents environnements pédologiques parfois difficiles.