Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Présentation de l’EJP SOIL, une importante initiative internationale visant à créer une communauté de la recherche intégrée pour une gestion des terres agricoles adaptée au changement climatique

Le programme EJP SOIL, financé par l’UE, a été lancé dans le but de regrouper des chercheurs afin de travailler sur des solutions durables et adaptées au changement climatique pour les terres agricoles.

Alimentation et Ressources naturelles

Initié en février 2020 pour une durée de cinq ans, l’European Joint Programme on Soil – ou EJP SOIL – regroupe 26 partenaires issus de 24 pays européens et est doté d’un budget total de près de 80 millions d’euros (dont 40 millions d’euros apportés directement par l’UE). Son but? Créer un environnement propice pour améliorer la contribution des terres agricoles aux principaux défis sociétaux comme l’adaptation au changement climatique, l’atténuation de ses effets et la production agricole durable. Bien qu’officiellement lancé comme un projet Horizon 2020, l’EJP SOIL s’alignera étroitement sur les travaux à venir au titre du nouveau programme de l’UE en matière de recherche et d’innovation, Horizon Europe, y compris la mission de l’UE dans le domaine de la santé des sols et de l’alimentation: Caring for soil is caring for life. Les travaux du projet devraient contribuer aux ambitieux objectifs climatiques avancés dans le pacte vert pour l’Europe et ses stratégies, dont la stratégie en faveur de la biodiversité, la stratégie de la ferme à la table, la stratégie d’adaptation et le pacte européen pour le climat. L’équipe de recherche, coordonnée par l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) de France, sera très occupée au cours des prochaines années.

Une boîte qui déborde d’objectifs et d’ambitions

L’un de leurs principaux objectifs consiste à renforcer la communauté de la recherche européenne qui s’intéresse à la gestion des terres agricoles. Il pourra être réalisé grâce à un alignement et à la mise en œuvre de la recherche, de l’éducation, de la formation et du renforcement des capacités, ainsi que par le développement de systèmes harmonisés d’informations sur les terres agricoles et la promotion de leur adoption pour parvenir à une cohérence globale et à l’applicabilité des informations relatives aux terres agricoles. Cette démarche intégrerait les questions cruciales liées au carbone du sol (essentiel pour les efforts d’atténuation des effets du changement climatique). D’un point de vue scientifique, de nouvelles informations devraient être acquises sur la gestion des terres agricoles adaptée au changement climatique et permettre de quantifier les échanges et synergies entre la production agricole durable, l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets, la dégradation du sol, la qualité du sol et d’autres services écosystémiques, comme le contrôle des sols. Grâce à ces données, de nouvelles connaissances seront développées sur la séquestration du carbone dans les terres agricoles dans différentes conditions en Europe, et sur sa contribution à l’atténuation des effets du changement climatique. Bien sûr, toutes ces nouvelles connaissances serviront également de base pour des recommandations détaillées fondées sur des faits et pour des conseils destinés à la politique aux niveaux européen, national, régional et local. Enfin, parallèlement à ces ambitions politiques, l’EJP SOIL entend sensibiliser les citoyens sur les principales questions liées à la santé des sols et parvenir à une meilleure compréhension sociale de la gestion des terres agricoles et sa contribution à l’agriculture durable, la lutte contre le changement climatique et les aspects plus larges de la protection de l’environnement.

Mots‑clés

EJP SOIL, Horizon 2020, Horizon Europe, European Joint Programme on Soil, santé des sols, services écosystémiques, agriculture, changement climatique, pacte vert pour l’Europe, gestion des terres agricoles