Skip to main content

Mobile Assistance for Groups Individuals within the Community - STROKE REHABILITATION

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des solutions technologiques de pointe pour autonomiser les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral

Les services de santé et d’aide sociale manquent de personnel ou de moyens financiers pour dispenser la quantité de traitements requise aux patients victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) à leur domicile. Des méthodes innovantes sont nécessaires pour combler les lacunes dans les soins impliquant la rééducation des patients victimes d’un AVC en Europe.

Santé

Les services communautaires de santé et d’aide sociale ont besoin d’aide pour que les patients puissent récupérer suffisamment après avoir subi un AVC. En travaillant de manière novatrice et en réorganisant les systèmes de prestation de soins à l’aide de nouvelles technologies et solutions innovantes, nous pouvons repenser notre approche des soins et améliorer le bien‑être des patients dans toute l’Europe tout en optimisant les possibilités de rééducation après un AVC.

Transformer la prestation des services de santé et d’aide sociale

La contribution de l’aidant, de la famille et du réseau social d’un patient est importante. Cependant, il reste difficile de soutenir le rôle de ce type d’aidants. Malgré les progrès réalisés dans le développement de technologies d’assistance aux patients, aucun système n’est disponible sur le marché pour améliorer la rééducation à domicile. Qui plus est, aucune solution existante n’est intégrée aux services de santé et d’aide sociale à domicile. Par conséquent, les acheteurs publics ne peuvent pas utiliser les appels d’offres ouverts pour mettre en œuvre une technologie efficace afin de résoudre les défaillances du système. «Un outil pouvant être appliqué en toute sécurité à domicile pour aider les patients à pratiquer leur motricité à des coûts durables représente une valeur ajoutée pour le système de santé, tant pour les patients que pour le personnel clinique», a commenté Rachael McKibbin, responsable de l’initiative de recherche sur les petites entreprises chez Business Services Organisation, chargée de coordonner le projet MAGIC, financé par l’UE. MAGIC a reconnu l’achat public avant commercialisation (APAC) comme l’option la plus viable pour encourager le marché à combler ces lacunes en développant des produits à la pointe de la technologie. Pour soutenir la rééducation des patients victimes d’un AVC, les partenaires du projet ont utilisé l’APAC pour identifier de nouvelles technologies et de nouveaux services. Ils ont établi et exécuté un processus d’APAC compétitif pour lancer un appel d’offres transfrontalier.

Repousser les limites de la technologie pour les survivants d’un AVC

Dans le cadre de la concurrence autour des APAC, les fournisseurs ont développé et testé leurs solutions en Irlande du Nord et en Italie. L’une de ces solutions consistait à intégrer des jeux informatiques de réalité virtuelle dans un système de rééducation après un AVC afin d’améliorer le parcours actuel des patients dans ce domaine. Une autre solution concernait un nouveau dispositif médical favorisant la rééducation des patients victimes d’un AVC à domicile à l’aide de capteurs portables et d’un système de rétroaction biologique pour les exercices corporels ainsi que d’objets intelligents pour la rééducation des mains et des bras. La dernière solution était une plateforme sans fil basée sur l’apprentissage automatique et conçue pour fonctionner au domicile des patients. Elle répond à leurs besoins spécifiques en matière de rééducation en permettant aux thérapeutes de personnaliser les routines, en fournissant un suivi continu et un retour d’information sur les performances. Cette procédure générique réalisée par l’équipe de MAGIC servira de base aux futurs appels nationaux APAC. Les organismes publics européens se familiariseront avec le processus et les outils APAC et les exploiteront pour répondre à leurs propres besoins. À terme, l’objectif est d’utiliser l’APAC pour trouver des solutions à des problèmes de santé courants grâce au développement de technologies innovantes. Les essais cliniques ont démontré la faisabilité des solutions technologiques. Des réactions positives ont été reçues tant de la part des patients que des cliniciens. Grâce aux solutions proposées par MAGIC, les patients peuvent faire leur rééducation à leur domicile en bénéficiant d’une série d’exercices et d’activités spécialement conçus pour eux. Le personnel des services de santé et d’aide sociale pourra enregistrer et évaluer les données d’entraînement de chaque patient et mieux adapter la difficulté des activités.

Mots‑clés

MAGIC, accident vasculaire cérébral, rééducation, patient victime d’un accident vasculaire cérébral, soins, santé et aide sociale, services de santé et d’aide sociale, achat public avant commercialisation, soins de santé

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application