Skip to main content

Colloidal delivery systems for phytochemicals; Ayurveda

Article Category

Article available in the folowing languages:

Quand la médecine traditionnelle rencontre la technologie moderne

Des chercheurs européens ont utilisé des méthodes de formulation empruntées à la science des colloïdes pour développer de nouvelles méthodes d'administration de composés végétaux d'origine ayurvédique et surmonter ainsi leurs problèmes de formulation et de transport.

Santé

La médecine ayurvédique – une médecine naturelle originaire d'Inde – repose exclusivement sur des traitements à base de plantes. L'efficacité thérapeutique des herbes utilisées dans ces médecines traditionnelles provient des éléments actifs qu'elles contiennent et que l'on appelle composés phytochimiques. Même si les avantages thérapeutiques de nombre de ces composés végétaux est maintenant clairement démontré, la médecine ayurvédique peine à être accepter par les systèmes de soins. Pour répondre à cette question et aussi pour exploiter le potentiel de tels composés dans le secteur agroalimentaire et celui des produits d'hygiène corporelle, le projet Ayurveda («Colloidal delivery systems for phytochemicals; Ayurveda») a été mis sur pied grâce à un financement de l'UE. Les chercheurs ont abordé la question de l'administration des composés phytochimiques et de leur stabilité en développant de nouvelles formulations basées sur les biopolymères comme matériau transporteur. Des composés phytochimiques bien connus comme la quercétine ont été formulés sous forme de particules colloïdales en utilisant des biopolymères tels que la gomme-laque (résine) ou la zéine (protéine hydrophobique du maïs) comme transporteurs. La formulation de ces composés sous forme colloïdale a permis d'optimiser leurs caractéristiques de solubilité aqueuse, de stabilité à la lumière ou à des pH extrêmes et plus important encore d'obtenir de nouvelles propriétés comme par exemple leur libération contrôlée. L'interaction colloïdale de composés comme l'épigallocatéchine gallate (EGCG, pour epigallocatechin gallate) un polyphénol extrait du thé vert, avec ces polymères a permis d'obtenir de nouvelles microstructures susceptibles d'être utilisées pour le transport de molécules actives et d'arômes. Les chercheurs ont également réussi à générer des particules colloïdales dont les trois composés phytochimiques interagissent au niveau moléculaire pour abaisser potentiellement le taux de lipides dans le sang. Les travaux du projet montrent que les techniques de la science des colloïdes peuvent être utilisées pour produire des systèmes de transport basés sur l'interaction spécifique de composés phytochimiques avec un matériau transporteur. Ces interactions moléculaires pourront être utilisées efficacement afin d'incorporer des composés phytochimiques ayurvédiques dans les domaines agroalimentaires et pharmaceutiques.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application