Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle façon de traiter les patients présentant des hémorragies massives

Un dispositif médical innovant aide à prévenir une perte de sang massive en améliorant les propriétés de coagulation du plasma humain. Des millions de vies pourraient ainsi être sauvées.

Santé

Plus de 5 millions de personnes dans le monde meurent chaque année d’une hémorragie massive. La raison principale d’un taux de mortalité si élevé est que les options pour traiter une hémorragie et les hémorragies massives associées sont peu nombreuses. En réalité, on estime que 10 à 20 % des patients hémorragiques survivraient avec un meilleur traitement et un meilleur contrôle des saignements. Selon des recherches menées au cours de la dernière décennie, la clé pour contrôler les saignements liés aux hémorragies consiste à améliorer la coagulation, le mécanisme naturel du corps qui contrôle les saignements. Pour ce faire, le projet ClearPlasma, financé par l’UE, met au point un système de filtration innovant qui traite les hémorragies massives en améliorant les propriétés de coagulation du plasma humain. «Avec le dispositif ClearPlasma, nous visons à sauver la vie de millions de patients hémorragiques dans le monde», déclare Zeev Dvashi, coordinateur du projet ClearPlasma et PDG de PlasFree, qui a accueilli le projet.

Relever les défis

Pour réduire les hémorragies massives, ClearPlasma favorise l’hémostase en améliorant la coagulation, le processus qui transforme le sang liquide en caillots. L’hémostase utilise du sang coagulé pour maintenir le sang non coagulé à l’intérieur d’un vaisseau endommagé, arrêtant ainsi l’hémorragie. ClearPlasma améliore ce processus naturel en extrayant le plasminogène, une protéine importante responsable de la dissolution des caillots sanguins. Au cours de ce projet, PlasFree a mené les validations nécessaires pour mettre son appareil sur le marché — un processus qui n’a pas toujours été aussi simple que prévu. Par exemple, comme la filtration du plasma peut affecter d’autres facteurs de coagulation, les chercheurs ont dû développer un système de filtration capable d’absorber le plasminogène sans affecter la composition du plasma lui-même. «Nous avons relevé ce défi en développant un lieur qui lie le plasminogène sans affecter aucune des autres protéines», explique Zeev Dvashi. Avec ce lieur en place, le dispositif est passé aux tests précliniques sur des modèles murins et porcins de lacération. «Nos tests précliniques ont démontré avec succès que ClearPlasma peut réduire les hémorragies de 55 % par rapport à une transfusion de plasma régulière», ajoute Zeev Dvashi.

Un acteur clé

Selon Zeev Dvashi, le projet a réussi à faire passer le dispositif ClearPlasma du concept à l’essai clinique en moins de trois ans. En conséquence, il est bien placé pour devenir un acteur clé dans la gestion des hémorragies massives. «Nous sommes fiers d’avoir développé un nouveau dispositif qui améliore le traitement des patients présentant une hémorragie massive et interfère de manière minimale avec la configuration clinique», conclut Zeev Dvashi. «Une fois approuvé pour une utilisation clinique, ClearPlasma améliorera l’hémostase, réduira le temps et le volume des hémorragies et contribuera à sauver des vies.» PlasFree mène actuellement des études cliniques pour démontrer l’innocuité et l’efficacité du dispositif chez les patients présentant une hémorragie gastro-intestinale haute. Il recherchera ensuite le statut de marque CE et l’approbation de la FDA.

Mots‑clés

ClearPlasma, hémorragie massive, dispositif médical, plasma, hémorragie, contrôle des saignements, caillots sanguins

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application