Skip to main content

Transition paths to sustainable legume based systems in Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

Développer une agriculture durable grâce aux légumineuses locales

Pour devenir plus durable, l’Europe doit diversifier ses systèmes agroalimentaires. Selon un projet européen, cela commence par la promotion de la culture et de la consommation de légumineuses locales.

Alimentation et Ressources naturelles

Les systèmes alimentaires ont une empreinte carbone considérable puisqu’ils sont responsables d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Il est donc urgent que ce secteur devienne plus durable. De minuscules légumineuses pourraient faire une grande différence. «La plupart des émissions de l’agriculture proviennent du bétail, comme les vaches et les porcs, et de l’utilisation d’engrais synthétiques à base d’azote», explique Pietro Iannetta, agroécologiste à l’Institut James Hutton. «Les légumineuses, en revanche, sont une source durable de nutrition à la fois pour l’alimentation humaine et animale, et peuvent également être utilisées comme un engrais azoté naturel.» Malheureusement, même s’il existe une forte demande de légumineuses en Europe, la grande majorité est importée, principalement sous forme de soja et pour l’alimentation animale. Elles proviennent aussi souvent de régions de forêts tropicales coupées à blanc. «Pour protéger sa sécurité nutritionnelle et son bien‑être environnemental, et pour favoriser le passage à des régimes alimentaires plus sains, l’Europe doit diversifier ses systèmes agroalimentaires en promouvant les légumineuses locales», explique Pietro Iannetta. Pour y parvenir, il faut renforcer la coopération entre les nombreux acteurs du secteur agroalimentaire, coopération qui est en partie stimulée par le projet TRUE (Transition paths to sustainable legume-based systems in Europe), financé par l’UE.

Vers un système plus durable

Le projet entend faire des systèmes agroalimentaires à base de légumineuses locales et plus durables une réalité. «Le savoir‑faire, le désir et la demande de tels systèmes existent», fait remarquer Pietro Iannetta, coordinateur du projet. «TRUE aide à mettre en relation et à responsabiliser les parties prenantes concernées et, grâce à l’innovation et la coopération, à identifier et à concrétiser les meilleures voies vers la création de ces systèmes durables.» Bien qu’il s’agisse encore d’un travail en cours, le projet a réalisé des progrès significatifs. Il a identifié les principaux obstacles et opportunités et développé des outils utiles pour tous les acteurs de la chaîne de valeur. Il s’agit notamment d’outils d’analyse du cycle de vie et d’un système d’aide à la décision dénommé «Pathfinder», qui représente le premier outil d’évaluation de la durabilité de l’ensemble de la chaîne de valeur destiné aux entreprises. TRUE a lancé plusieurs produits innovants, tels que Nàdar Gin, pleinement commercialisé, qui utilise des pois pour fabriquer du gin «climatiquement positif» et des coproduits riches en protéines. Le projet a également créé sa propre marque, CoolBeans®, et a rédigé plusieurs articles scientifiques, notes d’orientation et rapports. Il a même publié ses propres livres de recettes à base de légumineuses!

Au‑delà de TRUE

Le projet a joué un rôle important dans la mise en place de plusieurs initiatives à l’échelle du continent. L’une d’entre elles est le Legume Innovation Network (LIN). Élaboré en collaboration avec le projet LEGVALUE, financé par l’UE, LIN vise à mettre en relation les entreprises et les ONG spécialisées dans les légumineuses afin de soutenir leur développement commercial durable en Europe. Le projet TRUE joue également un rôle dans le Crop Diversification Cluster (CDC), qui rassemble des organisations partenaires d’Europe pour accroître les retombées de la recherche sur la diversification des cultures et encourager l’adoption de mesures de diversification innovantes. «Ces deux initiatives garantissent que le travail que nous avons entamé au cours du projet TRUE aura un impact continu et durable», fait remarquer Pietro Iannetta. «J’espère que ces initiatives tireront parti de la dynamique imprimée par TRUE et continueront de stimuler l’innovation qui définira l’agriculture durable.» Le projet fait actuellement la promotion de ses outils, méthodes et stratégies, qui pourraient être repris dans de nouveaux projets axés sur les légumineuses.

Mots‑clés

TRUE, durable, CoolBeans, Nàdar Gin, agriculture, légumineuses, agroalimentaire, empreinte carbone

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application