CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Magazine Research*eu
Contenu archivé le 2024-05-15

Article available in the following languages:

Favoriser une intégration plus poussée du numérique dans le secteur européen de l’éducation

Pour réussir dans le monde du travail moderne, les étudiants doivent posséder les compétences les plus demandées par les employeurs. Au rang des compétences «non techniques» classiques et essentielles qui sont très recherchées, on compte la capacité à bien écrire, à analyser et à résoudre des problèmes, mais les compétences numériques sont devenues tout aussi précieuses et appréciées. Les technologies dominent de plus en plus le marché mondial, et le monde du numérique s’infiltre dans tous les aspects de la vie et de l’économie.

«Si vous envisagez une année de prospérité, semez du riz; si vous en envisagez dix, plantez des arbres; si vous envisagez toute une vie de prospérité, éduquez les gens.» – Proverbe chinois

Mais les diplômés qui s’y connaissent en technologies et qui convoitent un emploi de débutant dans une start-up innovante ne sont pas les seuls à devoir se préoccuper de leurs compétences numériques. Des ouvriers industriels travaillant dans des secteurs aussi divers que la fabrication, l’énergie et les mines, au personnel administratif, en passant par les directeurs de banque, tous doivent également évoluer avec aisance au sein de la sphère numérique. Inculquer aux étudiants les compétences numériques requises dans une économie mondialisée profite à tout le monde: les entreprises restent compétitives et l’économie s’en trouve renforcée. Dans le même temps, tous les travailleurs, quels que soient leur âge, leur profession ou leurs revenus, devraient également avoir la possibilité de se perfectionner tout au long de leur carrière. Les compétences numériques doivent être intégrées dès le début de l’éducation classique, du jardin d’enfants ou de la maternelle à l’enseignement secondaire et à l’enseignement supérieur, qu’il s’agisse d’une université ou d’une filière plus professionnelle. Le système éducatif lui-même et les méthodes par le biais desquelles les élèves apprennent et les professeurs enseignent doivent être adaptés à l’ère de la numérisation. En somme, les technologies numériques constituent désormais un élément indissociable du processus d’apprentissage. L’UE n’a pas de compétences formelles dans le domaine de l’éducation, mais elle travaille sur plusieurs initiatives visant à moderniser l’éducation et la formation (comme celles décrites dans le plan d’action en matière d’éducation numérique) et octroie des financements dans le cadre d’Horizon 2020 afin de promouvoir les technologies numériques utilisées pour apprendre. Le programme de travail 2018-2020 d’Horizon 2020 privilégie le soutien d’actions portant sur des solutions d’apprentissage plus intelligentes, ouvertes, fiables et personnalisées afin d’optimiser l’apprentissage numérique et de permettre aux étudiants de participer et d’interagir aussi bien avec le contenu éducatif qu’avec leurs pairs. Ce mois-ci, dans notre dossier spécial, nous découvrons sept projets financés par Horizon 2020 qui ont développé des solutions innovantes pour favoriser une intégration plus poussée du numérique dans le secteur européen de l’éducation. L’un d’entre eux a notamment exploité les technologies numériques pour encourager l’esprit d’entreprise chez les jeunes, alors qu’un autre utilise des méthodes en ligne innovantes pour donner vie aux livres et à la lecture. Évoquons enfin un dernier projet qui a créé une solution numérique pour encourager davantage d’élèves à se lancer dans les disciplines STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques). Nous nous réjouissons de recevoir vos commentaires. Vous pouvez envoyer vos questions ou suggestions à l’adresse suivante: editorial@cordis.europa.eu.

Visualiser le numéro spécial

Également dans ce numéro

Category: Changement climatique et Environnement Changement climatique et Environnement