Skip to main content

Low-Input Farming and Territories - Integrating knowledge for improving ecosystem-based farming

Article Category

Article available in the folowing languages:

Quantifier les pratiques écologiques susceptibles de rendre l’agriculture plus durable

Dans l’optique d’améliorer l’empreinte carbone de l’agriculture, une nouvelle recherche s’intéresse aux avantages et aux défis liés à l’adoption des meilleures pratiques en matière d’agriculture écologique.

Alimentation et Ressources naturelles

L’agriculture est responsable de 13 % des émissions de gaz à effet de serre totales de l’UE. L’agriculture fondée sur une approche écosystémique accorde la priorité à la gestion des terres à faible impact et à la préservation de la biodiversité, et peut apporter une contribution importante à la concrétisation de nos objectifs climatiques. «Les pratiques écologiques sont des pratiques à faible consommation d’intrants ou respectueuses de l’environnement», explique Laure Latruffe, chercheuse à l’INRAE, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement de France. «Les pratiques écologiques peuvent donc contribuer à une agriculture durable.» Avec le soutien du projet LIFT (Low-Input Farming and Territories - Integrating knowledge for improving ecosystem-based farming), financé par l’UE, Laure Latruffe dirige une initiative qui cherche à mieux comprendre les avantages potentiels de l’agriculture écologique et comment promouvoir au mieux son adoption. «Le projet adopte une approche intégrée qui permettra de couvrir le plus large éventail possible de pratiques écologiques», ajoute Laure Latruffe. «Cette approche englobe les nomenclatures existantes comme l’agriculture biologique et agroécologique, ainsi que l’identification d’approches potentiellement nouvelles.»

Favoriser l’agriculture écologique

L’objectif cardinal du projet est d’identifier et de comprendre les principaux moteurs du développement de l’agriculture écologique. Le projet vise également à évaluer la durabilité des pratiques écologiques. Pour ce faire, les chercheurs mènent plus de 30 études de cas aux quatre coins de l’Europe, chacune axée sur des approches différentes déployées dans des contextes distincts. Ces études de cas vont tous azimuts, allant de la culture, de l’élevage et des systèmes agricoles mixtes aux spécialisations telles que, entre autres, les produits laitiers, les bovins, les céréales, les fruits et légumes, les vergers et les oliviers. «Ces études de cas reflètent l’immense variété du secteur agricole de l’UE, non seulement au niveau du type de culture, mais aussi de la pléthore de conditions socio-économiques et environnementales qui ont une incidence sur le secteur», fait remarquer Laure Latruffe.

Étayer les priorités de l’UE

Bien que ces études n’en soient qu’au stade embryonnaire, Laure Latruffe est persuadée qu’elles contribueront à informer et à étayer les priorités de l’UE liées à la promotion de l’agriculture durable. «Les études de cas nous ont déjà permis de développer différentes typologies agricoles, qui regroupent les exploitations agricoles qui adoptent des pratiques écologiques similaires», ajoute Laure Latruffe. Les chercheurs élaboreront, sur la base de ces typologies, plusieurs outils conviviaux, dont un capable d’attribuer un type écologique aux exploitations. Le projet entend également mettre au point un outil d’adoption qui permet de prévoir la façon dont différentes pratiques agricoles écologiques pourraient être adoptées dans une région ou un pays donné. En outre, une formation en ligne ouverte à tous (MOOC), axée sur l’utilisation des méthodes et des résultats de LIFT, est en cours de déploiement. «Nos recherches et nos résultats permettront d’obtenir une image complète de l’agriculture écologique, notamment des avantages et des défis, par rapport aux approches plus conventionnelles de l’agriculture», conclut Laure Latruffe. «Ce faisant, nous identifierons les axes fondamentaux de l’adoption des meilleures pratiques dans le domaine de l’agriculture durable.»

Mots‑clés

LIFT, agroécologique, agriculture, durable, agriculture écologique, agriculture durable, biodiversité, exploitation agricole

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application